les adoucisseurs pour une économie avantageuse

Nombreux sont les français à éviter de boire l’eau du robinet par peur du taux de calcaire mais aussi des autres substances contenue dans l’eau. L’eau en bouteille pour la consommation est devenue très courant pourtant c’est une charge de plus lorsque l’on peut boire l’eau du robinet.

Le rôle de l’adoucisseur d’eau

Un adoucisseur d’eau est un appareil qui permet de résoudre tous problèmes liés au calcaire, de plomb mais aussi à adoucisseur+eaula propreté de l’eau. Il a pour rôle de réduire la dureté de l’eau circulant dans le réseau de plomberie. L’eau est composée naturellement de calcaire, de magnésium, de calcium. Son taux élevé dépend aussi de certaines régions. L’eau venant de la distribution est en partie sans danger, l’adoucisseur est alimenté par la canalisation principale d’arrivée d’eau puis va être répartie vers les sanitaires. Après cette installation, l’eau sera traitée (par échange d’ions) avant d’être adoucie et purifiée. Il est toujours plus prudent de laisser un plombier compétent réalisé les installations même si elles paraissent facile. Lorsqu’il est question de toucher aux installations de canalisation et de sanitaire un professionnel est recommandé.

L’eau du robinet

eau+robinetLes dangers liés à l’eau du robinet mettent en doute beaucoup de personnes d’où l’intérêt de faire installer un adoucisseur par un plombier avéré. Le choix n’est pas toujours facile pour choisir car il peut y avoir différentes influences ou informations contradictoires qui se propagent. Il faut savoir que l’eau du robinet subi des contrôles très stricts. L’eau du robinet, est à environ 0,002 euro/L, il est plus économique d’en consommer. En conclusion, boire l’eau du robinet traitée à domicile est sans risque et plus économique. Une autre astuce très populaire dans les régions éloignées c’est de stocker l’eau de pluie dans des bétons ou cuve et de laisser l’adoucisseur d’eau faire le reste. L’eau de pluie est gratuite pour tous il suffit d’avoir les installations adéquates.

Phillip Harrison

Laisser un commentaire